Sénégal : Doudou N’diaye Rose, le grand percussionniste est mort

Doudou ndiaye rose

La légende de la musique sénégalaise s’en est allée

L’un des plus grands musiciens africains du 20ème siècle, celui que l’on surnomme « le mathématicien des rythmes » ou encore « le grand maître des tambours » s’est éteint ce mercredi 19 août 2015, laissant un grand vide dans le monde de la culture sénégalaise.

Comment parler de culture sénégalaise sans le citer ? Il a été témoin, mais aussi acteur de l’histoire de son pays et par extension, de l’histoire africaine. Figure historique et musicale incontournable, Doudou N’diaye Coumba Rose, de son vrai nom Mamadou N’diaye, est un monument de la musique sénégalaise. Celui qui a joué aux côtés de grands noms de la musique comme Miles Davis ou les Rolling Stones, s’en est allé ce mercredi, à 85 ans. Né en 1930 à Dakar, il devient très tôt un virtuose du Sabar (tam-tam sénégalais). Il a connu l’époque coloniale, puis l’indépendance du Sénégal en 1960 et devient de ce fait une encyclopédie vivante de l’histoire africaine. Joséphine Baker en personne voit pour lui un grand avenir. « Tu seras un grand batteur », lui prédit la star, éblouie par sa prestation lors de la première partie de son concert en 1959 à Dakar.

Un monument culturel

doudou n'diaye rose musique sénégalaiseGrand griot reconnu, amoureux de la culture africaine, Doudou N’diaye Rose n’a eu de cesse de répandre dans le monde les beautés du continent à travers son art. De l’Asie au continent américain, en passant par l’Europe, il a été célébré dans le monde entier. Le Sénégal lui doit l’africanisation du défilé des majorettes lors de la fête de l’indépendance. « Un jour, après l’Indépendance, Senghor m’a demandé d’africaniser les majorettes. On a donc changé le costume, supprimé la fanfare. Mais on a gardé les bottes… et j’ai trouvé le rythme de la parade » confiait l’artiste en 2000 (Tenaille 2000 : 117). Il participe même à la création de l’Hymne national sous la coordination de l’ethnomusicologue Herbert Pepper . En 1981, il crée le premier groupe de femmes percussionnistes d’Afrique, bousculant ainsi la tradition sénégalaise qui interdit aux femmes de toucher au tambour. « Les Rosettes » voient donc le jour, en hommage à sa mère Rose.

Doudou N’diaye Rose qui a été successivement nommé Chevalier des Arts et des Lettres par les présidents François Mitterrand et Abdou Diouf, est l’un des rares êtres humains à accéder au titre de « Trésor humain vivant » par l’UNESCO en 2000.

 #TheAfronomist

Un aperçu de son talent. Il ne jouait pas, disait-on, il faisait parler son tam-tam.

Articles similaires
  • La Mode, cette arme de Soft Power africain Après s’être longtemps contenté d’un mimétisme systématique du modèle occidental, la mode africaine se tourne vers ses racines pour en réinventer les codes. Stylistes, blogueurs, jeunes créateurs ou simples consommateurs, les africains exportent un autre visage de leur continent qui séduit par sa diversité et sa créativité. Les tissus africains se font une place sur [...]
  • A Paris, Alphadi annonce un FIMA « plus gros, ... Le Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) 2015 se tiendra du 25 au 29 novembre à Niamey au Niger. Pour en faire l’annonce, le célèbre styliste nigérien et Président fondateur du Festival, Alphadi, a tenu une conférence de presse jeudi 18 juin à la Maison de l’UNESCO dans le 7ème arrondissement de Paris. Malgré [...]
  • Mode Homme : 6 tenues afro chic pour accueillir l’é... Les beaux jours arrivent et les projets de vacances prennent forme dans les agendas. Les terrasses et les barbecues nous font de l’œil. Alors messieurs, rangez vos manteaux et vos vêtements gris. Voici une sélection de tenues pour accueillir les beaux jours en toute élégance. Click To Tweet Voici une sélection de tenues pour accueillir [...]
  • Le Festival Baia das Gatas, Woodstock à l’africaine Vous connaissez le Funana ? Le Batuko ? La Catchupa alors ! Non ? Mais le Kuduro vous connaissez pour sûr. Et bien, détrompez-vous ! Si vous pensez à Jessy Matador ou encore aux pas sagement exécutés sur les pistes de danse occidentales, vous avez tout faux. Né dans les ghettos de Luanda en Angola, le Kuduro est une danse [...]
  • New : L’Agenda Culturel afro !! Vous me suivez ? À l’occasion du mois de l’Afrique, TheAfronomist lance son agenda des activités culturelles en Afrique et ailleurs. Au programme des coups de cœur culturels, des expos, du cinéma, de la danse mais aussi bien d’autres surprises… Une véritable mine d’or pour vos sorties ou envies d’évasion. C’est ça l’esprit Ubuntu ! TheAfronomist partage par le [...]

2 Commentaires

  1. 4 décembre 2015    

    Un bel hommage :) Je redécouvre ses vidéos avec grand plaisir grâce à cet article!
    Belle journée,
    Aurélie

    • 4 décembre 2015    

      Oh merci Aurelie c’est adorable ;) C’est un monument culturel et une fierté pour les africains et le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où sortir ce mois-ci

septembre

Pas encore d'événement

Qui suis-je

1Je suis une journaliste optimiste mais réaliste, une fille normale qui rêve d'une vie normale dans un monde pas si normal!! Ma vision de l'Afrique tranche avec le regard excessivement sombre que montrent les médias internationaux et je veux le faire savoir. Sénégalaise d’origine, strasbourgeoise et parisienne de cœur, globe-trotter dans l'âme, j’ai la phobie des esprits étriqués et des espaces limités. Je suis une afronomiste.

Mes gazouillis

L’optimisme, ça se like…

Newsletter

Envie de contenus exclusifs ? Abonnez-vous à la newsletter pour ne rien rater des infos optimistes et objectives sur l'Afrique.