Ouganda : Le premier bus solaire d’Afrique est en route

Le premier bus solaire en Afrique : Kayoola

Le bus solaire Kayoola – Photo : kiiramotors.com

Le Président ougandais Yoweri Museveni a officiellement procédé au lancement, le 16 février dernier, de Kayoola, un prototype de bus à énergie solaire, le premier en Afrique.

Nous vous parlions dans cet article de constructeurs automobiles africains prometteurs qui révolutionnent le marché du transport en Afrique. Nous avions également remarqué une compagnie ougandaise, créée par des étudiants, qui refait aujourd’hui parler d’elle.

« Je suis heureux que l’Ouganda ait réussi à créer, non seulement une voiture, mais une voiture à énergie solaire. Le problème de l’Afrique a toujours été de ne pas penser par et pour elle-même. Avant, dans nos villages, nous avions l’habitude de compter sur l’énergie solaire et le biogaz pour toutes nos activités. Nous sommes de retour là où nous avons commencé », a déclaré le Président ougandais Yoweri Musevini lors de la cérémonie de lancement de Kayoola au Kampala Serena Hôtel.

Kiira Motors a ainsi dévoilé ce prototype de bus à énergie solaire décrit par ses créateurs comme le premier de son genre en Afrique.

 
« L’Ouganda a le privilège d’être parmi les 13 pays dans le monde qui sont situés le long de l’équateur. Nous avons décidé de profiter de cette position stratégique pour améliorer la technologie de transport », a déclaré Paul Isaac Musasizi, Directeur de Kiira Motors Corporation (KMC).

Le bus de 35 places est alimenté par deux batteries qui stockent l’énergie solaire provenant de panneaux installés sur le toit pour ravitailler le moteur électrique. Le bus se déplace à une vitesse maximale de 80 kilomètres heure, ce qui convient pour de courtes distances et les zones urbaines.

« Le bus est purement électrique et notre idée est de tester la force de l’énergie solaire en permettant aux gens de se déplacer. Les batteries sont fixées à l’intérieur, et un panneau solaire sur le toit permet de compléter l’énergie », a déclaré Musasizi.

Kiira Motors est né il y a trois ans d’un projet à l’Université de Makerere, qui est maintenant un actionnaire de la société. Le constructeur automobile a également bénéficié d’un financement public.

Après un essai réussi, Kiira Motors ne compte pas en rester là. Son PDG annonce son intention de mettre en place des fermes solaires pour fournir de l’énergie aux véhicules mais aussi à d’autres applications de tous les jours. Le constructeur automobile exporte les pièces pour le bus, mais espère produire ses propres pièces et créer jusqu’à 7000 emplois d’ici 2 ans.

Chaque bus coûterait 58 000 $.

« Le bus électrique offre une conduite plus souple et plus propre. On ressent moins de vibrations et le bruit est amoindri, à la différence des moteurs diesel à combustion. La ville va adorer ce bus ! » s’est félicité Musasizi.

Bus solaire Kayoola - Ouganda

Le Président ougandais Yoweri Museveni sortant du bus Kayoola – Crédit : kiiramotors.com

Pour aller plus loin :

Ces voitures 100% africaines à l’assaut du marché local

Automobile : L’Afrique au chevet du marché mondial (1/2)

Automobile : L’Afrique au chevet du marché mondial (2/2)

Envie de contenus exclusifs ? Abonnez-vous à la newsletter pour ne rien rater des infos optimistes et objectives sur l'Afrique.

Articles similaires
  • Afrique noire, Barack OBAMA, démocratie et « régénération... Ce texte est une version adaptée de la chronique publiée par l’auteur dans le magazine panafricain « MATALANA Le Temps de l’Afrique » en novembre 2016. Bouclée le 1er novembre 2016, cette chronique fait (heureusement !) l’économie de l’incertitude liée au coup de théâtre opéré par le patron du FBI avec l’affaire des e-mails d’Hillary Clinton, juste avant [...]
  • Burundi : Résistance pays bien aimé (3/3) Contribution de Nestor Bidadanure, journaliste, écrivain, philosophe burundais LA LIBÉRATION DU BURUNDI Mère, c’est promis ! nous traverserons la nuit pour un pays de tous les humains. Click To Tweet Si les anciennes générations de Burundais avaient été dominées par la peur, ils n’auraient pas vaincu les esclavagistes. De même, le Burundi ne serait pas [...]
  • Burundi : Résistance pays bien aimé (2/3) Contribution de Nestor Bidadanure, journaliste, écrivain, philosophe burundais LA RÉSISTANCE BURUNDAISE Aucun pouvoir n’est assez fort pour tuer l’aspiration de tout un peuple à la liberté. Click To Tweet Durant les trois mois de manifestations, le peuple burundais a surpris le monde par sa maturité et sa retenue. Il n’a pas cédé aux pillages et [...]
  • Burundi : Résistance pays bien aimé (1/3) Contribution de Nestor Bidadanure, journaliste, écrivain, philosophe burundais Le pouvoir au Burundi tue le peuple à petit feu et sans faire de bruit. Click To Tweet LE DÉSASTRE Il arrive dans l’histoire des peuples des moments de grande douleur. La tyrannie s’empare du pouvoir, cultive la haine de l’autre, abolit les libertés publiques et organise [...]
  • Geneviève GARRIGOS, la militante au grand cœur Geneviève GARRIGOS est la Présidente d’Amnesty International France depuis 7 ans maintenant. Elle se bat pour promouvoir les droits humains et nous livre aujourd’hui son expérience dans le combat pour la prise en compte des droits des réfugiés. The Afronomist : Faut-il avoir peur des migrants ? Geneviève GARRIGOS : Cette peur viendrait plutôt d’une crainte [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où sortir ce mois-ci

septembre

Pas encore d'événement

Qui suis-je

1Je suis une journaliste optimiste mais réaliste, une fille normale qui rêve d'une vie normale dans un monde pas si normal!! Ma vision de l'Afrique tranche avec le regard excessivement sombre que montrent les médias internationaux et je veux le faire savoir. Sénégalaise d’origine, strasbourgeoise et parisienne de cœur, globe-trotter dans l'âme, j’ai la phobie des esprits étriqués et des espaces limités. Je suis une afronomiste.

Mes gazouillis

L’optimisme, ça se like…

Newsletter

Envie de contenus exclusifs ? Abonnez-vous à la newsletter pour ne rien rater des infos optimistes et objectives sur l'Afrique.